· 

LE TEMPLE D'ISIS

PHILAE - LE DOMAINE D'ISIS

photo de Jositos59 chez Pixabay

LE TEMPLE D'ISIS

Isis, déesse égyptienne était une des plus importantes déesses de l'Egypte Ancienne. L'Ile de Philae où étaient érigés différents temples se trouve dans le sud de l'Egypte et Isis en avait un qui lui était dédié.

Christiane DESROCHES-NOBLECOURT et Madeleine PETERS-DESTERACT ont écrit collégialement un livre se rapportant au sauvetage des temples construits sur cette île et qui étaient en danger d'immersion à cause des travaux des barrages édifiés sur le Nil.

Elles nous font partager le sauvetage qui a pu être réalisé au prix de travaux colossaux, et ce grâce à Madame DESROCHES-NOBLECOURT qui s'est battue sur un plan administratif pour obtenir les autorisations et ce avec la collaboration de toute une équipe.

 

Un document qui explique le pourquoi de ce sauvetage avec un plan des différents édifices est consultable ici.

 

COMMENT PHILAE A-T-ELLE ETE SAUVEE ?

Depuis le XIXe siècle les archéologues, historiens, égyptologues, savants, scientifiques et dessinateurs comme Champollion, Capitaine Lyons, Vivant Denon (au XVIIIe siècle, faisant partie de la Campagne d'Egypte de Napoléon 1er), ont permis grâce à leur travail sur place de connaître l'étendue des temples et constructions, ce qui a aidé les archéologues d'aujourd'hui à bien avancer dans leurs recherches.

 

Déjà à l'époque de CHAMPOLLION, l'Egypte commençait à manquer d'eau en raison de sa population croissante et dès le début du XXe siècle, il a été question de construire un barrage sur le Nil. Ainsi, l'auteure principale de ce livre Madeleine PETERS-DESTERACT raconte comment depuis Gaston MASPERO, né à la fin du XIXe siècle, Directeur Général des Antiquités d'Egypte, a essayé de prévenir les autorités sur le sort de l'Ile de Philae condamnée à périr sous une cruelle submersion. Au fil des années, l'alerte ayant été enfin prise en compte, Christiane DESROCHES-NOBLECOURT, à force d'obstination, de persévérance et de persuasion, a su trouver les mots et les actions pour qu'en 1960 l'UNESCO prenne les dispositions nécessaires pour que la quasi totalité de l'île soit sauvée.

Pour cela il a fallu découper les monuments afin de les déménager et ce travail peut être qualifié de "pharaonique".

 

Tout au long de la lecture de ce livre, chaque monument transféré est décrit de façon détaillée en ce qui concerne son environnement, chaque peinture restante est décrite, les hiéroglyphes qui décorent les parois des murs, sur les pylônes, et les portes sont également expliqués, documentés, illustrés. On a l'impression, en lisant ce livre, d'être sur place avec les auteures pour guides.

 

 

 

 

 

 

 

 

Couverture de ce livre pour les références,

 

A lire sans modération !

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0